Sign in   |  Join   |  Help
Click here to see Christmas Prizes
Click here to change your Beoworld Account Details

Retour vers le futur ...

rated by 0 users
This post has 7 Replies | 0 Followers

bdugardin
Top 500 Contributor
Posts 75
OFFLINE
Bronze Member
bdugardin Posted: Fri, May 20 2016 2:54 PM

Bonjour à tous,

Aujourd'*** s'achève enfin un incroyable retour vers le futur ... 

Je vais vous raconter mon histoire.
J'étais l'heureux possesseur depuis 15 ans d'un ensemble BeoSound Ouverture et BeoLab 8000. J'en avais toujours rêvé ... design incroyable, son magnifique ... expérience utilisateur sublime (ouverture des portes, télécommande, etc ...) J'entrais dans l'univers B&O avec délice.

J'ai toujours beaucoup écouté la radio et FIP en particulier depuis que j'ai 15 ans. Malheureusement les hasard de la vie m'on fait déménager hors dune zone de couverture de FIP en FM. J'ai bien sûr tout de suite trouvé une solution d'écoute online via iTunes ... Le vers était dans le fruit. J'ai d'abord branché la sortie son du Mac vers l'entrée AUX du BeoSound. Et puis j'ai téléchargé quelques albums ... et puis beaucoup ... et de fil en aiguille j'ai commencé à beaucoup m'intéresser à la musique dématérialisée. J'ai donc acheté un premier DAC ... c'était mieux ... mais pas encore ça ... toujours beaucoup de distorsion dans l'écoute de certains morceaux ... Alors j'ai lu ici ou là qu'il fallait remplacer iTunes par un vrai lecteur Bit perfect ... tiens ... tiens ... J'ai acheté une licence Audirvana + et j'ai effectivement entendu une très nette différence entre une lecture iTunes et Audirvana ... je tenais le bon bout ! ... J'ai acheté un autre DAC ... plus performant ... c'était encore mieux qu'avec celui d'avant ... mais les différences étaient finalement trop tenues pour ressentir une différence de qualité qui laisse sur le cul ...

J'ai poursuivi mes lectures ici ou là et j'ai appris que pour obtenir le nec plus ultra de la qualité audio d'une musique dématérialisée il fallait acheter non pas sur iTunes mais de la vraie HD sur Qobuz par exemple. Qu'à cela ne tienne ... j'achète un premier album pas trop cher ... Jimmy Smith - The Cat. J'avais l'album en vinyl et à l'écoute de la source numérique je trouvais que les cuivres du big band étaient mieux détaillés, plus clair ... voilà qui était très intéressant ... Je n'ai donc acheté des albums qu'en HD ... avec des expériences d'écoute qui me laissait parfait perplexe : comment était-ce possible que certains albums iTunes aient un bien meilleur rendu d'écoute que certains albums HD ... acheté au prix fort ?!!!
La réponse, vous la connaissez aussi bien que moi ... certains albums sont mieux enregistrés que d'autres et c'est tout. HD ou pas, un album bien enregistré sera toujours meilleur à l'écoute qu'un album HD mal enregistré. Depuis Qobuz ayant nettement augmenté ses prix, je me suis rabattu sur l'offre Masterisé pour iTines. Beaucoup moins chère, beaucoup moins gourmande en espace disque et d'une qualité franchement bluffante par rapport à la HD ... Depuis on a pu lire ici ou là que certaines plateformes de téléchargement HD pouvait tricher avec certains enregistrements labélisé HD et qui n'en était pas ...

J'étais donc maintenant "bien équipé" pour profiter de FIP onLine et de ma musique dématérialisée ... et j'en profitais. Et puis un jour j'ai voulu mettre la musique dans la cuisine ... Rien de plus simple, Mac User depuis 30 ans, j'ai installé une borne AirPort, Airfoil sur le Mac et le tour étais joué. Pour la cuisine, avec tous les bruits de cuissons, de préparations etc ... j'ai acheté un petit ampli de rien du tout ... Mais je me suis rendu compte tout de suite qu'il envoyait un bruit de fond dans mes CX 100 (refait à neuf chez MAD). 

C'est là que ça devient intéressant ...

Poursuivant inlassablement mes lectures sur le monde audiophile en pleine révolution ... je suis tombé sur cet article http://audiolalies.blogspot.com/2015/03/derriere-le-micro-exactement.html
Rendons à César ce qui est à César ... la passion qui anime l'auteur ne peut que piquer la curiosité ...
Qu'à cela ne tienne ... mon ampli est pourri si pour 100 € je peux avoir mieux ... tentons l'expérience !

J'ai reçu mon FX Audio et fébrilement je l'ai branché sur mes CX 100. Miracle, comme je l'avais lu, il n'envoie aucun souffle dans les enceintes ... et encore moins de bruit de fond !! Branché sur la sortie numérique de la borne AirPort, c'est la façon la plus optimisé d'en tirer le meilleur ... merci Apple ! 
J'écoutais FIP depuis un bon mois avec une expérience d'écoute vraiment saisissante ... J'ai complètement redécouvert mes CX 100 ... le son était loin devant les enceintes, l'équilibre parfait avec de vraies basses et des médiums d'une pureté incroyable surtout pour les voix ... magique ... et seulement avec un streaming radio à 320 Kbs écouté en 16 / 44 Khz ...

N'y tenant plus, j'ai ramené mon Mac dans la cuisine pour envoyer un flux 24 / 96 Khz pour voir ... Comme le dit Thierry dans son article ... LA CLAQUE ... J'ai écouté de bons enregistrements comme Norah Jones et Billy Joe ... dingue ! La qualité de l'ensemble était EXTRAORDINAIRE ... Jamais entendu ça auparavant ... une fête de la musique ... chez moi ... dans ma cuisine. J'ai passé du 16 / 44 Khz Al Jarreau et Georges Benson - Givin' it up ... même chose ... un festival ! Tout passe ... tout est clair, en place avec une transparence jamais entendu avant ... 

Le son était maintenant meilleur dans ma cuisine avec mes CX 100 que dans mon salon sur mon ensemble Ouverture + BeoLab 8000 ... IMPOSSIBLE !! DINGUE !!! Mais tu es fou mon ami !!! .... .... mais il fallait se rendre à l'évidence ... tous les témoignages allait dans se sens ... 

La révolution était en marche ...

J'ai donc décidé d'acheter un second FX Audio pour le brancher directement sur mes BeoLab 8000 ... Ca restait cohérent ... j'écoutais beaucoup FIP en streaming et de la musique numérique ... c'était un fait : plus besoin du BeoSound Ouverture. 
Je me documente ça et là sur le moyen de brancher tout ça et je découvre avec stupeur et horreur que ce n'est pas si simple ... Il faut acheter un "réducteur Line" pour préserver les 8000. Heureusement que Steve de SoundHeavenly a tout ça dans son magasin ... Je branche tout ça et j'écoute. Pas de doute, c'est beaucoup mieux qu'avec l'amplification intégré des 8000 ... plus ciselé ... plus spatialisé ... MAIS ... pas AUSSI INCROYABLE que dans ma cuisine ... Pire ... lorsque j'éteins le FX Audio, il envoie un vilain bruit de fond dans les enceinte qui empêche de les éteindre ... ! *** ... mon rêve d'absolu musical éloigne un peu de mon salon ...

Je persévère et jette mon dévolu sur des enceintes passives ou capable de l'être ... Je reste un fervent défenseur du design B&O et je ne pu me résoudre à acheter une paire de M ou de MS ... Restait q'une seule possibilité : les Penta. Pas si facile à trouver (surtout avec les tweeters en bon état) ... mais j'ai de la chance ... J'en trouve une paire et le branche en Line. Même chose qu'avec les 8000 ... c'est excellent, même meilleur qu'avec mes 8000 (les basses sont enfin de retour ... depuis 15 ans que je les attendais ...) ... mais il y a toujours ce bruit de fond quand j'éteins l'ampli ... De plus, si c'est vraiment bon, c'est TROP FLATTEUR et quand on pousse un peu le volume, ça devient vite brouillon ...

Ni une ni deux ... les Penta redeviendrons passives.

Je me décide alors à enlever les amplis des Penta et je rebranche le tout simplement sur les bornes HP de mon FX Audio. ON Y EST ! CA Y EST ! JE LE TIENS ! C'est le graal tant recherché ... le son est comme je l'espérais ... comme dans la cuisine mais avec plus de coffre ... de puissance ... je re-découvre des notes que je n'avais jamais entendu ... surtout dans les basses ... un bonheur absolu et une qualité d'écoute incroyable ! En rédigeant ces lignes j'écoute Quincy Jones - Summer in the City en 16 / 44 Khz ... je n'avais jamais entendu cet album comme ça auparavant ...

Le mariage de la tecnologie Full Digital et du meilleur des années 90 fait merveille !

Je reste et resterai fidèle à B&O pour le design incroyable qu'il a su apporter à tous les objets merveilleux qu'il a créé. Aujourd'*** la Hi-FI prend un sacré virage avec la musique numérique et une amplification numérique incroyable de qualité et si peu chère à produire ...

Je crois que c'est une chance pour B&O qui, on l'a vu avec B&O Play, cherche à revenir plus accessible ... Pour séduire les amateurs de plus en plus éclairés (le web est une source de connaissance inépuisable ...), il faut qu'il change de communication pour être un peu plus technique pour montrer clairement quels sont les capacités de leur équipements ... Exemple le BeoSound Moment est sans doute bien ... mais est-ce qu'il est vraiment Bit-Perfect en lecture ? Et le DAC ... ? Y'a quoi dedans ? ... Toutes ces questions, je me les suis posés avant d'opérer ce changement radical ... Devant l'absence de réponse, je me suis tourné vers des offres plus lisibles, simples et extrêmement performantes ...

Aujourd'*** avec un Mac Mini + Audirvana Plus en lecture + une liaison full numérique vers le FX Audio + les BeoLab Penta passives j'ai un système de lecture musical d'une qualité que je n'avais jamais osé espéré un jour ... sauf à dépenser 20 ou 30 000 € ... et encore ... je ne suis pas si sûr que la qualité soit en rapport avec ces prix ... 

Bon ... j'ai été un peu long ... mais j'ai essayé d'être complet ...

Silou
Top 150 Contributor
Switzerland
Posts 363
OFFLINE
Bronze Member
Silou replied on Fri, May 20 2016 3:06 PM

Ajoutez une interface pour télcommander le MAC (http://revoxbeo.homepagetool.ch/apple) avec la BEO4 et c'est comme du BEO!

CB
Top 100 Contributor
> You are Here <
Posts 876
OFFLINE
Gold Member
CB replied on Sun, May 22 2016 8:11 PM

bdugardin:
La réponse, vous la connaissez aussi bien que moi ... certains albums sont mieux enregistrés que d'autres et c'est tout.

Bonjour,

Heuuuu, c'est pas faux, mais c'est quand même un peu réducteur...

J'ai aussi eu un BS Ouverture et des BL8000 ; c'est... "correct" mais quand même pas "extraordinaire". La source musicale a beau être superlative, le rendu ne le sera pas. Je dirais que c'est cohérent pour écouter la radio ou des mp3 (bien enregistrés et pas trop compressés de préférence bien sur).

Après, je ne penses pas qu'alimenter cet ensemble en HD ait vraiment un grand intérêt...

A propos de FIP (que j'écoute aussi énormément depuis longtemps ;-) : il paraît que le signal est envoyé en 128kbps (en digital donc) jusqu'aux émetteurs pour diffusion en FM (analogique donc) ! Eh bien je trouve la qualité excellente comparée aux mêmes chansons diffusées en 128k par d'autres (TuneIn, Spotify, Deezer, etc.) Comme quoi, il n'y a pas que l'enregistrement qui influe...

Remarque : La comparaison que je fais ici est FIP en FM (Ouverture + 8000) / FIP via TuneIn (Essence + 8000)

J'ai aussi testé diverses stations qui diffusent en pseudo HD sur TuneIn ou ShoutCast (AAC, OGG, MP3 @ 320kbps). Certaines sont bien, d'autres moins bien que FIP en 128k... Cela peut provenir à la fois de l'enregistrement et du travail de post production.

Ensuite, les amplis et les DAC "colorent" plus ou moins la musique, et certains mieux que d'autres... C'est par exemple pourquoi certains préfèrent le Playmaker à la borne Airport Express.

J'ai posé la question sur Qobuz de savoir si les lecteurs réseaux (ceux qui traduisent les fichiers en musique numérique avant de l'envoyer au DAC) avaient aussi une influence. Réponse : a priori non.

http://www.qobuz.com/fr-fr/info/hi-res-guide/allo-qobuz-/allo-qobuz-36-vous-avez-les178250

Concernant la qualité des fichiers HD, il y a parfois des commentaires très instructifs sur Qobuz à ce sujet.

Reste que l'essentiel, c'est qu'à la fin, tu sois satisfait du son produit. Et ça semble être le cas Yes - thumbs up

bdugardin
Top 500 Contributor
Posts 75
OFFLINE
Bronze Member
bdugardin replied on Mon, May 23 2016 10:17 AM

Absolument d'accord avec toi CB, l'essentiel est d'être satisfait du son produit ! Big Smile

Mon post cherchait avant tout à mettre en avant la grande révolution qualitative qui s'est produite il y a peu avec l'arrivée de la musique numérique et son prolongement maintenant dans l'amplification "Full Digital".

Je trouve beaucoup de similitude entre le monde de la Hi-Fi et celui de la Photo (que je connais bien). Les marques qui n'ont pas su (pas cru ?) prendre le virage du numérique sont à la traine (Leica ... qui achète presque clé en main les boitiers à Samsung) et disparaîtront peut être un jour. Quand on voit la qualité des boitiers Canon ou Nikon on ne peut qu'objectivement (c'est le cas de le dire ...) reconnaitre que c'est mieux et moins cher que Leica.

C'est un peu la même chose avec B&O ... Le numérique a rebattu les cartes et, je trouve, qu'il est de plus en plus difficile de tenir ses positions. B&O a traversé des périodes qu'on peut qualifier "d'hasardeuses" avec des produits comme le BeoSound 5 ou des téléviseurs qui n'étaient pas HD les condamnant de fait à une mort prématurée ... C'est cette absence de prise en compte de ce qui se passe autour qui a été préjudiciable et qui peut l'être encore. Un autre exemple de production "hasardeuse" ... les dernières A6 et S3 qui sont magnifiques. Si la première est AirPlay la deuxième ... mystère ... c'est pas très clair.

Avec le BeoSound Moment, j'ai bien peur qu'on assiste à la même chose ... A priori il peut lire du 24 / 96 Khz mais pas au delà ... OK, pour le moment c'est rare de trouver des enregistrements au delà de 96 Khz ... mais ça existe et ça existera de plus en plus ... et quid du format DSD sur ce lecteur ?

Il faut rester ouvert sur l'extérieur sinon le risque de créer des équipements limités et grand et peut pousser les clients (comme moi) à analyser ce qui se passe ailleurs pour créer un système tout aussi (plus ?) performant et plus cohérent (compatibilité avec tous les formats de fichier, de diffusion, etc ...).

Je conçois que c'est pas facile pour la R&D B&O ... tout va très vite et tout le monde a copié son éco-système étendard : le multi-room (en faisant mieux parfois ... poussant B&O à courir derrière ...). Il reste pourtant à B&O des fondamentaux forts : 
• un design au dessus des concurrents ... Penta, 8000, 90 (mais les autres progressent ...)
• une expérience utilisateur supérieure (une seule télécommande pour tout, interface du BeoSound Moment , etc ...)
• une grande expérience de l'intégration domotique (attention aux mastodontes comme Google qui arrivent ...)
• une qualité de son exceptionnelle (oui mais au prix fort ... alors que l'amplification digitale - chinoise - fait chuter les prix de façon drastique) 

Un peu de ménage dans l'avalanche de produits sortis ces dernières années, une meilleure cohérence des formats supportés et de diffusion, des produits bien dessinés avec un super son avec un bon prix comme les produits BeoPlay (A6 - S3), une plus grande ouverture vers les produits et développements tiers (Beo 5 ou 6) et des produits qui font rêver ... comme les BeoLab 90 (que j'ai hâte de pouvoir écouter !) et B&O devrait traverser la tempête pour arriver à bon port ...

C'est tout ce qu'on lui souhaite ... n'est-ce pas ?

CB
Top 100 Contributor
> You are Here <
Posts 876
OFFLINE
Gold Member
CB replied on Mon, May 23 2016 8:23 PM

bdugardin:
Je trouve beaucoup de similitude ]entre le monde de la Hi-Fi et celui de la Photo

Oui, moi aussi !

Et je trouve que la course aux pixels se traduit en audio par la course à la HD. 24b / 96 Khz c'est déjà beaucoup et peu d'ensembles audio sont capables de le restituer... mais on entre dans le domaine du marketing et les lois de la physique changent Laughing

J'ai tendance à rapprocher ça des espaces colorimétriques en photo. Vouloir reproduire un espace immense sur un appareil incapable de le faire, mais c'est vendeur...

La conception du BS Moment sans sorties numeriques est juste une aberration... par contre je trouve l'idée de la mood wheel excellentissime !

 

Voilà un site qui à l'air pas mal (pas trop eu le temps de fouiller pour le moment...)

http://www.music-air.fr/

BeoGreg
Top 75 Contributor
South of France
Posts 1,331
OFFLINE
Gold Member
BeoGreg replied on Tue, May 24 2016 10:54 AM
Merci pour ce partage d'expérience.

Très intéressant !
hackel
Not Ranked
Posts 20
OFFLINE
Bronze Member
hackel replied on Tue, May 24 2016 11:14 AM

bdugardin:
Je conçois que c'est pas facile pour la R&D B&O ... tout va très vite et tout le monde a copié son éco-système étendard : le multi-room (en faisant mieux parfois ... poussant B&O à courir derrière ...).

Bonjour,

Pour le son on est d'accord (encore que...), pour l'intégration globale des images, du son et des autres équipements non B&O, il faut m'expliquer qui est capable de faire cela (sans rien ajouter) :

- lire de la musique sur les hauts-parleur d'une télévision (je le fais tous les week-end sur ma Beovision 26 installé dans la cuisine)

- envoyer le signal de la FreeBox TV, du BluRay, de la TNT sur une autre télévision,

- télécommander la Box Free ou orange, le vidéoprojecteur, un TVix, etc. avec une seule télécommande,

- prendre le contrôle de la musique diffusée sur Spotify ou sur un Synology (avec l'appli DS audio) depuis une tablette, un smartphone et l'envoyer sur n'importe quelles enceintes de la maison (Beomaster 5),

- écouter le son de la télévision sur des enceintes placées par exemple à l'extérieur de la maison ou dans une chambre,

- piloter tout l'éclairage de sa maison (Lutron Grafik eye) depuis la Beo6,

- reconfigurer le son des enceintes en mode cinéma pour une projection sur un mur adjacent à la télévision,

- piloter des volets roulants,

- etc.

Bref, j'ai pas tout mis ici (loin de là), mais il me semble de B&O et le seul à faire interagir aussi facilement tous les équipements audio/vidéo.

Qui aujourd'*** offre une telle intégration entre le son, l'image et des équipements non B&O (videoprojecteur, éclairage, box internet, etc.) ?

CB
Top 100 Contributor
> You are Here <
Posts 876
OFFLINE
Gold Member
CB replied on Sat, Jun 17 2017 3:16 PM

BeoGreg:
Merci pour ce partage d'expérience.

Très intéressant !

Pour continuer avec des choses intéressantes (j'espère !), voilà quelques informations, toujours sur le thème de la musique dématérialisée.

La chaîne de traitement de la musique dématérialisée ressemble beaucoup à celle du traitement de n'importe quel fichier informatique... en tous cas, c'est avec cet état d'esprit que j'ai commencé à m'y intéresser.

À partir du moment où l'on dispose d'une source numérique (fichiers ou streaming), il faut :

  • Une zone de stockage de l'information (serveur, disque dur, mémoire, etc.)
  • Un système de traitement de cette information (pour être capable de trier des fichiers, lire, interpréter, passer au suivant, communiquer avec le serveur, etc.)
  • Des moyens de communication entre les diverses parties du système global (réseau, câbles, etc.)
  • Un système de conversion numérique vers analogique (DAC)
  • Une amplification et des haut-parleurs

Pour comparer cette liste avec un système informatique "classique", on peut imaginer un tirage papier d'une photo (qui serait d'abord numérisée), puis stockée, visualisée/ retouchée à l'aide d'un logiciel (et donc d'un ordinateur ou équivalent, et d'un écran) pour finir par l'impression.

Mais là où les ressemblances s'estompent, c'est sur la pondération des critères d'importance affectés aux divers éléments intervenant dans le traitement de l'information. Je m'explique !

En informatique, on veut une reproduction exacte de la source (un fichier Word pour prendre un exemple encore plus évident) jusqu'à son exploitation par l'utilisateur (modification, lecture, diffusion, impression). Pas question qu'il manque des lettres ou des mots à l'arrivée !

La chaîne de traitement va donc être optimisée pour empêcher/limiter/corriger la moindre erreur. Les systèmes de correction d'erreurs sont présents partout en informatique, pour être sûr que ce qui arrive à l'utilisateur corresponde exactement à ce qui est stocké. Peut importe si le flux d'information n'est pas communiqué à un rythme régulier vu que l'utilisateur va attendre de tout avoir pour l'exploiter (on ne commence pas à modifier un fichier Word avant qu'il ne soit totalement chargé), l'essentiel c'est l'exactitude.

En hifi, ce n'est pas la même musique Wink

La tolérance de l'oreille humaine (et accessoirement du cerveau) pour les "petites" erreurs - entre ce qui est stocké et ce qui est reproduit - est bien plus grande que sa tolérance pour les variations de flux (de débit, de vitesse de lecture...). C'est ce qui est appelé "jitter" dans la langue de Lady Gaga... Les problèmes d'horloge et de synchronisation sont donc prépondérants.

C'est pour la même raison que la vitesse de rotation des disques (vinyles ou CD) est très stable.

NB : ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de systèmes de correction d'erreurs en musique.

C'est sur cette notion que les composants d'un système hifi de musique dématérialisée se distinguent d'un système informatique.

En espérant avoir compris correctement, au moins la partie que j'ai décrit ci-avant...

Page 1 of 1 (8 items) | RSS